CREATION DES LOCAUX MUNICIPAUX - Lacoste (84)

1/4

 

Maitre d'ouvrage : Ville de Lacoste

Maitre d'oeuvre : 28.04 architecture / BET structure : Ingénierie 84

 

Programme : Transformation du four banal du village en locaux municipaux

Budget / Surface : 130 000 € HT / 67m² shon

Mission : Mission complète

Date : 2014 - 2017

Phase : Livré

Lacoste, village médiéval, perché sur le flanc d'un contrefort  du massif du Luberon bénéficie d'une exposition dominante sur la plaine de Bonnieux, le Ventoux et les massifs alpestres. Le village est couronné par le célèbre château du marquis de Sade, sa Mairie est située au cœur du village dont l'accès principal se fait à pied en empruntant une calade très pentue.

 

Nous sommes appelés pour permettre l'accueil du public au sein de l'ancien four Banal situé au rez-de-chaussée du bâtiment actuel, que la municipalité vient d'acquérir.

Le projet, de faible superficie (60 m²), constitue néanmoins un défi architectural et technique.

Comment transformer un espace oublié possédant des caractéristiques si particulières : partiellement troglodytique, couvert par des voûtes d’arêtes ou en berceaux, cloisonné par d'épais murs en pierres percés de minces ouvertures, et grevé dans l'utilisation des espaces par le four existant.

Il a fallu ré-affecter, à savoir remettre de l’affection à l’intérieur des espaces, «ré-affecter» les lieux en les comprenant, en prenant en compte leur vécu et leur histoire pour leur offrir une nouvelle destinée. Questionnements  tant du point de vue historique que patrimonial : il a fallu redonner du sens, de l’usage et du souffle.

En dialoguant avec les utilisateurs nous avons affiné le programme et fait rapidement des choix décisifs, déterminants sur le processus de projet. Le programme prévoyait de conserver le four, il a  pourtant fallu démontrer par des esquisses successives que la conservation de cet élément était incompatible avec le projet global sans entraver l'usage du lieu.

Nous avons pris le parti de conserver l'esprit du site en travaillant sur les caractéristiques de l'architecture existante. Les baies existantes sont conservées et rouvertes pour certaines, les voûtes retravaillées font réapparaitre les lignes d’arêtes et les volumes originels, les murs porteurs sont peu impactés afin de limiter les risques structurels; les fonctions et les usages ont été envisagés afin de se lover dans les espaces disponibles.

Concernant la matérialité nous avons fait le choix du respect de la tradition tout en intégrant les besoins actuels. Les murs et les voûtes sont redressés avec des enduits minéraux à la chaux, les menuiseries sont fabriquées et posées avec des techniques traditionnelles : bois massifs, verre isolant performant simple vitrage, petit bois massifs moulurés aux proportions typiques du milieu du 19e siècle. Le sol a été conçu comme un plancher technique, avec un parquet massif en chêne blond sur lambourdes qui joue le contraste avec la pureté des enduits muraux. Le mobilier intégré sur mesure prolonge cette dualité : la structure et les parements verticaux sont blancs purs tandis que les plans horizontaux sont en chêne massifs.

Notre démarche : allier fonctionnalité et sens de l’esthétisme propre au caractère et à l’esprit du lieu.